Rechercher

MON PROCESSUS CRÉATIF : Panne d'inspiration, comment la retrouver ?

Bonjour à toi et bienvenue sur mon blog !

Aujourd'hui je lance cette catégorie sur mon site afin de t'en faire découvrir plus sur mon univers photographique.


Alors, tu me suis ?


Dans cet article, je vais te parler de mon processus créatif quand je fais face à une panne d'inspiration. Parce que oui, il m'arrive souvent, comme tout artiste et créateur de contenu, de devoir, vouloir créer, mais ne pas y arriver.


Une question que l'on m'a beaucoup posée, c'est de savoir comment je trouvais l'inspiration.

Déjà avant de pouvoir la trouver, il faut savoir la cerner, pouvoir décrire ce que ce mot étrange et plein de promesses signifie.

Eh bien, l'inspiration mon ami.e, c'est ce souffle créateur qui anime tout artiste, quelle que soit son domaine. C'est cette sensation au fond de toi, que tu ressens lorsqu'une idée jaillit soudainement et que tu te sens dans l'humeur de créer. Car oui, comme beaucoup de choses, l'inspiration n'est pas une fin en soi. Elle est la cause qui te permet d'arriver à un but (parfois flou, je le concède). Et ce but, c'est la création, la production.


Alors certes, on l'aime, nous, cette inspi soudaine et magique, mais parfois, elle est difficile à trouver, au point que l'on désespère et qu'on croit ne jamais plus la revoir (encore une fois, c'est totalement normal et ça arrive à tout le monde).


Qu'est-ce que je fais dans ces moments-là ?

Rien. Tu te dis sûrement, elle est bien gentille la p'tite dame, mais elle ne nous aide pas beaucoup.

Ce que je veux dire par là, c'est que quand tu ne te sens pas inspiré.e, cela va te frustrer, surtout si tu as très envie de produire (c'est contradictoire, je sais). Mais, à mon sens, il ne faut pas forcer les choses, et ce, pour plusieurs raisons :

— Premièrement, tu es frustré.e de ne pas savoir quoi faire. Tu vas chercher des idées sur les réseaux (Instagram, Pinterest, on connaît tous) sans que rien ne te tente vraiment. Et c'est normal, car tu te trouves dans une phase où ton cerveau fait un blocage. Il se focalise sur le seul fait de créer, encore et toujours, sans pour autant savoir quoi créer. D'une certaine manière, tu vas t'enliser et tu tomberas dans un cercle vicieux : tu n'es pas inspiré.e alors tu cherches des idées sur les réseaux, mais de voir que les autres artistes sont productifs va alors te frustrer, donc tu n'arriveras pas à être inspiré.e toi-même, etc.





— Deuxièmement, il va t'arriver, en puisant dans les ressources visuelles d'internet, de trouver une mini idée, sans pour autant qu'elle t'enchante vraiment. Tu vas donc essayer de la reproduire, et non pas créer quelque chose de neuf : ta production sera donc plus proche de la copie (sans pour autant parler de plagiat même si on s'en rapproche un chouïa), que de la création au sens strict (ne me lancez pas sur le sujet de la création unique ou imitation parce que ça va partir en dissertation philo ^^') . Ce qui en résultera, sera certes, une petite satisfaction car tu seras sorti.e un court instant de cette inertie artistique, mais elle ne sera que provisoire.


Le meilleur moyen de mettre un terme à ce cercle infernal c'est de prendre du recul, t'éloigner des réseaux, prendre une grande inspiration (littéralement), expirer, et attendre. Prends du temps pour toi et arrête de te comparer aux autres plus que nécessaire. Sors prendre l'air, fais une petite balade, change-toi les idées. Regarde un film, écoute de la musique, téléphone à un.e proche... Le fait de déconnecter ton cerveau va lui donner du répit et lui permettra de respirer, surtout si tu es dans une phase de nécessité de productivité, où l'on attend quelque chose de toi et où créer est ton job. Il ne faut pas avoir peur de ne pas être inspiré.e !

Sans ton cerveau, tu ne fais rien, donc autant en prendre soin pour mieux redémarrer !


En fait, c'est comme un ordinateur en surchauffe ; en forçant, tu vas mettre du temps et ramer pour réaliser des tâches, alors qu'il suffit d'éteindre la machine quelques instants... et de redémarrer !


En prenant du recul, petit à petit, l'inspiration reviendra toute seule. Ton cerveau se sera aéré et il sera donc plus apte à accueillir la nouveauté !


Quelques petites techniques que j'utilise pour trouver des idées à mettre en image :

— Je note dans un carnet toutes les idées que j'ai en tête, même déconnectées les unes des autres. Mettre des mots sur tes pensées te permettra d'y voir plus clair (enfin, ça m'aide personnellement) ! Ensuite, j'entoure celles qui se rejoignent et ça commence à créer une certaine ambiance. A partir de là, j'essaie de réfléchir au moyen par lequel je vais la mettre en scène : modèle.s, autoportrait, nature morte, paysage, libre à toi de choisir votre sujet. Puis, les choses commencent à s'enchaîner d'elles-mêmes ; si je choisis un sujet vivant, je vais réfléchir à la tenue, au lieu adéquat, contacter les modèles qui correspondent à mon projet, la MUA si besoin, etc. Reste plus qu'à réaliser ses idées !


— Une autre technique qui m'aide quand je n'arrive pas à placer de mots sur mes pensées est de me balader sur Pinterest (je te disais d'essayer de t'éloigner des inspirations visuelles pour trouver quelque chose de plus personnel, mais faut bien avouer que ça aide pas mal !). Souvent, j'ai un mot en tête, admettons, "bleu". Je vais donc taper dans la barre de recherche "blue aesthetic" et plein d'images vont apparaître sur le thème de la couleur bleu.e.

Et comme tu peux le voir, pas mal de mots-clés s'affichent en plus des images. A partir de là, je me balade, j'enregistre les images dans un tableau et petit à petit, plusieurs idées fusent dans ma tête ! Personnellement, j'ai besoin d'avoir un visuel de mes idées, donc je crée ce qu'on appelle un moodboard (un genre de tableau, pas forcément organisé, qui regroupe les idées visuelles que tu trouves et qui t'inspirent)

Ensuite, je fais la même chose qu'avec la technique précédente : je réfléchis à mon sujet (si modèle, la tenue, le makeup, etc.), et les choses s'enchaînent.


Ce que j'essaie de faire au maximum quand je m'inspire de Pinterest, c'est de ne pas directement écrire le mot "photo" ou tout ce qui s'en rapproche (photoshoot, shooting, etc.) pour éviter de tomber sur des idées déjà réalisées et de les recopier (sans nécessairement faire exprès). Remplacer le terme "photo" par "aesthetic" (en français, "esthétique") permet d'afficher des images plus abstraites et qui auront parfois plus tendance à t'inspirer qu'une idée déjà toute faite.


Et certaines fois, j'arrive à être inspirée par tout et rien : un simple rayon de soleil sur mon bureau et j'ai toute une ambiance en tête, quelques mélodies entendues et me voilà partie, une scène dans un film ou une série (je parle là non pas de ce qui se déroule réellement dans ce film/série, mais de l'esthétique générale, la palette de couleurs, les cadrages, la lumière, etc.) et dans ces moments-là, c'est la consécration dans ma tête !



Pour résumer, en cas de page blanche, je te conseille de :

- Prendre du recul et te changer les idées

- Noter, une fois que tu te sens, ce qui te passe par la tête

- Limiter l'inspiration directement visuelle et préférer l'abstrait pour puiser dans tes ressources

- Une fois l'inspiration revenue, créer !



Et voilà pour aujourd'hui, j'espère que cet article t'aura aidé au mieux !

S'il t'a plu ou si tu as des questions, n'hésite pas à m'en faire part dans les commentaires.


Tu peux me retrouver sur Insta, Pinterest et Facebook !


Sur ce, je te dis à très bientôt !

0 vue
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now